surprise · exubérance · récoltes

Du 1er juin au 31 juillet 2016. Mon temps, partagé entre deux projets professionnels prenants, s’est fait la malle. Mais le jardin s’en fout, le jardin prospère, et c’est avec un peu d’appréhension que je le redécouvre après l’avoir un peu oublié pendant près de deux mois.

Association pois chiches et moutarde blanche
Association pois chiches et moutarde blanche

Première surprise, l’association pois chiche et moutarde blanche a mieux fonctionné que ce que je pensais : les pousses de pois chiche se servent des pieds de moutarde blanche comme tuteur. La récolte ne sera pas importante, il s’agissait surtout d’un test pour voir si les pois-chiches s’acclimataient bien au lieu. Cela est prometteur pour l’année prochaine ! Je pense remplacer la phacélie qui monte assez haut par une autre plante de type couvre-sol. Affaire à suivre.

Par contre, sans surprise cette fois-ci, après un mois de juin pluvieux, les tomates commencent à contracter le mildiou. Plutôt que de les traiter avec des produits, je choisis de couper les parties noircies. Je m’y prends plus tôt que l’année dernière, j’espère que cela pourra les sauver. J’en profite pour les tuteurer, deux tomates pointent déjà le bout de leur nez.

En taillant légèrement le cassissier cet hiver, j’avais planté à la va-vite les boutures dans la planche centrale. Il s’avère qu’elles s’y plaisent vraiment bien, de quoi avoir de vrais nouveaux pieds pour l’année prochaine 🙂

Même si la météo n’est franchement pas folichonne depuis le début du printemps, il semblerait que cela convienne bien aux plantes du jardin. Elles démultiplient fleurs et feuilles dans une exubérance que je ne leur connaissais pas.
Certaines plantes « potagères » sont montées en fleurs : blette, diplotaxis fausse roquette, poireau.
D’autres, « ornementales », complètent le tableau : achillée, rose trémière.

Les pruniers fructifient activement, nous récoltons fraises et courgettes.

La-Renouee-des-Sens_201607_feves

C’est aussi le début de la récolte de graines : pois, fève, moutarde blanche.
Je profite d’une après-midi de juillet caniculaire pour améliorer ma méthode de stockage des graines, en les classant à l’aide de cartons et d’enveloppes récupérées, avant de les placer dans une belle boite en bois.

Et puis à la fin du mois de juillet, je reprends mon planning des semis et tente le tout pour le tout, même si certaines dates butoirs sont dépassées. On verra bien ce qui pousse 🙂
Je sème en place les légumes d’hiver (betterave, navet, radis noir, chou portugais, mâche, chou frisé, chicorée frisée, brocoli) en plaçant systématiquement des graines de radis de 18 jours. Il lèveront plus vite et seront au pire mangés par les gastéropodes qui laisseront mes vrais semis (doigts croisés !).

Calendrier

Notes pour moi-même et pour plus tard.

  • 11 juin – Nettoyage du jardin, repiquage des tomates, courges, courges.
  • 19 juillet – Rangement des graines.
  • 30 juillet – Nettoyage du jardin.
  • 31 juillet – Semis en place : betterave, navet, radis noir, maïs, chou portugais, mâche, chou frisé, chicorée frisée, radis de 18j (partout), brocoli.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.