Petite pharmacopée de Balagué

Début août, se déroulait l’événement Autrefois le Couserans. Cette année, les animations étaient articulées autour des Vieux Métiers. L’un des moments forts de ce week-end était le défilé du dimanche matin auquel j’ai participé avec plusieurs voisins du village de Balagué. Notre groupe, représentant la vallée de Balaguères, promouvait le métier d’herboriste. Autant dire que j’étais enchantée de ce choix 😉

Les Balaguerous au défilé 2016 d'Autrefois le Couserans
Les Balaguerous au défilé 2016 d’Autrefois le Couserans

En plus d’endosser le rôle de l’herboriste qui se mariait, j’ai eu pour mission de cueillir des fleurs pour remplir les paniers des demoiselles. Dans la foulée, j’ai conçu un petit livret récapitulant les différents bienfaits de nos plantes locales.


Pour connaître les parties des plantes à utiliser pour les soins, je vous invite à vous reporter aux ouvrages qui m’ont servi à constituer cette petite pharmacopée : Le régal végétal, François Couplan ; Nos grands-mères savaient…, Jean Palaiseul.


Plantes sauvages de Balagué

Bleuet des champs

Du grec kentauiê, kentaurion – dédiée au centaure Chiron.

Feuilles et fleurs sont toniques, digestives et diurétiques. Les fleurs sont employées en collyre pour les yeux.

  • bouche : gingivite, stomatite ulcéreuses, aphtes ;
  • peau : raffermit, rafraîchit et tonifie l’épiderme ;
  • yeux : conjonctivite, irritation des paupières, faiblesse de la vue ;
  • inflammation des reins, goutte, rhumatismes, jaunisse.

Camomille

Du grec chamai, à terre, nain ; mêlon, fruit semblable à une pomme : de l’aspect des capitules et de leur odeur.

L’infusion bien connue des capitules de camomille, souvent jugée trop amère, a des propriétés toniques, apéritives, antispasmodiques, stomachiques, carminatives, emménagogues, analgésiques et fébrifuges. En usage externe, la camomille est cicatrisante et antiphlogistiques. On l’emploie également comme collyre.

  • digestion : paresse d’estomac, ballonnements, digestions difficiles ;
  • muscles : courbatures, crampes, rhumatismes, goutte ;
  • nerfs : névralgie du trijumeau ;
  • peau : dartres, eczéma, hémorroïdes ;
  • troubles féminins : migraines à l’approche des règles, règles douloureuses ;
  • voies respiratoires : extinction de voix ;
  • yeux : inflammation des paupières, conjonctivite ;
  • fièvre, insomnie.

Carotte sauvage

Du grec et latin daucus.

C’est un excellent régulateur des fonctions intestinales, possédant de plus des propriétés antiputrides, cholagogues, dépuratives, expectorantes et vermifuges. En usage externe, la pulpe de carotte est cicatrisante.

  • digestion : troubles du foie et de l’intestin, constipation, diarrhée infantile, ulcère de l’estomac, vers intestinaux ;
  • peau : engelures, brûlures, cloques, eczéma, abcès, boutons, rougeurs, rides ;
  • voies respiratoires : grippe, rhume, bronchite, extinction de voix, toux, asthme.

Mauve sylvestre

Du latin malva.

La plante est réputée comme émollient, expectorant et laxatif.

  • bouche : inflammations, gencives douloureuses ;
  • digestion : troubles de l’estomac, constipation ;
  • gorge : inflammations ;
  • peau : irritations, piqûres d’abeilles ou de guêpes ;
  • voies respiratoires : toux, bronchite, asthme ;
  • yeux : irritations ;
  • inflammation des voies urinaires.

Menthe à feuilles rondes

Du grec et latin mentha.

Les menthes sont stimulantes, stomachiques, carminatives et antiseptiques. Elles éloignent les insectes.

  • digestion : paresse de l’estomac et de l’intestin, vomissements, coliques, ballonnements, gaz, douleurs hépatiques ;
  • nerfs : palpitations, vertiges, hoquet, névralgie faciale ;
  • voies respiratoires : asthme, toux, bronchite ;
  • douleurs rhumatismales, articulaires et musculaires, goutte.

Millepertuis

Du grec hypo, presque ; éreikê, bruyère.

La plante est astringente, calmante, stimulante et expectorante. Elle possède également des vertus antidépressives. L’huile de millepertuis est un excellent vulnéraire que l’on applique avec succès sur les plaies, les brûlures et les ulcères. On l’utilise en particulier contre les coups de soleil et, en massage, pour atténuer les douleurs.

  • dos : sciatique, lumbago ;
  • digestion : coliques, crampes, troubles stomacaux, gastrite, entérite ;
  • peau : écorchures, plaies, contusions, foulures, irritations, brûlures ;
  • voies respiratoires : asthme ;
  • rhumatismes, goutte.

Origan

Du grec oros, montagne ; ganos, éclat : parure des montagnes.

La marjolaine est antispasmodique, stomachique, carminative, expectorante et tonique. On l’utilise depuis l’Antiquité.

  • digestion : aérophagie, spasmes intestinaux ;
  • nerfs : tics de la face, insomnie ;
  • troubles féminins : douleurs de la menstruation ;
  • voies respiratoires : asthme, bronchite, toux ;
  • migraines, rhumes de cerveau, rhumatismes.

Valériane

Du latin valeo, être en bonne santé.

La valériane est un très bon rééquilibrant nerveux.

  • digestion : crampes d’estomac et d’intestin ;
  • nerfs : spasmes, vertiges, migraines, palpitations, nervosité, insomnie ;
  • troubles féminins : douleurs de la menstruation.

Buis

Du grec pyxos.

On emploie les feuilles et l’écorce de la racine comme dépuratif, sudorifique, cholagogue et laxatif. En usage externe, on s’en sert comme antiseptique et vulnéraire.

  • peau : pellicules ;
  • grippe, paresse du foie, rhumatismes, goutte, paludisme.

Lierre grimpant

  • bouche : aphtes, rage de dents ;
  • dos : sciatique ;
  • peau : cors aux pieds ;
  • rhumatismes, jambes gonflées, cellulite, migraines.

Retrouvez les photos du défilé sur la page Autrefois le Couserans.

2 commentaires

  1. Tout d’abord, je dirais que la future mariée est fort jolie.
    Ensuite, que tu es un puits de science, Laetitia
    Quand tu satureras de l’informatique, tu pourras toujours te lancer dans le métier d’herboriste, tu seras de très bon conseil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.