ode · calendrier · persévérance

Du 29 février au 31 mars 2016. Enfin de la pluie – et non pas de la bruine ! Le rythme des saisons l’emporte. Entre respect du calendrier et prose libre, le jardin devient po-é-sie.

Mars, les semis repartent de plus belle.
Contre les merles qui nous lèsent
Et les chats un peu trop à leur aise,
Multiplication des cagettes en tutelle.

Tant de bordurettes déménagées !
Elles s’invitent peu à peu dans les angles
Pour nous rappeler le creux des vagues
Du muret Ouest au pied du rosier.

La rhubarbe me fait les gros yeux,
Une dernière betterave rescapée
S’accoquine sous l’herbe coupée,
Tandis que s’inclinent les caïeux.

Les cagettes sont élues « meilleures amies du mois« . Elles me servent de partout à bichonner mes graines en devenir. Dehors, elles les protègent, car les merles cherchent à débusquer les vers dans la planche moelleuse, puis c’est au tour des chats de chercher une litière de temps à autre. Dedans, elles accueillent mes semis chauds.

Plusieurs aménagements m’occupent, et les pluies ne m’arrêtent pas : est-ce que la nature cesse tout travail quand les cieux explosent ?

Je complète la zone du muret Ouest et deux nouvelles zones voient le jour : la première contre la grange, orientée plein Sud ; la seconde autour du rosier et des iris de la cour, orientée plein Est. Un semis de fleurs en mélange a été ensuite déposé (rose trémière, petite marguerite sauvage, capucine, coquelicot, pavot, œillet d’Inde).

Tandis que certaines plantes se fanent (ail), d’autres émergent (rhubarbe). Les pieds de blette ayant tous survécus, j’en prélève quelques uns pour les repiquer près de la citerne et dans la cour, deux zones bien ombragées. Je découvre une betterave oubliée dans le paillis, avec un peu de chance, elle me fera des graines 🙂

Tentatives aventurières : je sème des pois chiches issus du commerce associés à de la moutarde blanche et de la phacélie, ainsi que des graines de laitue, peut-être périmées. Un gentil voisin nous a donné des tubercules de topinambour, je les enterre, associés à un semis de lin.

Un peu de taille douce : je me retrouve avec des boutures de chèvrefeuille et de figuier. Un espace spécialement dédié aux boutures voit le jour dans la cour, au frais et à l’abri contre un mur.

Calendrier

Notes pour moi-même et pour plus tard.

  • 12 mars – Semis à l’intérieur : tomate Cœur de bœuf (6), tomate des Andes (6), tomate cerise (6), basilic en poquet (6), œillet des poètes en poquet (6). Noyaux en stratification déplacés dans la pépinière.
  • 13 mars – Semis en place : oignon, laitue, pois.
  • 20 mars – Semis en place : pois chiche en poquet (11) + phacélie + moutarde blanche, topinambour (4) + lin, fleurs en mélange. Boutures : figuier (3) + chèvrefeuille (2). Mise en place : bordurettes muret Ouest.
  • 26 mars – Éclaircissement des blettes, puis répartition près de la citerne et dans la cour.
  • 27 mars – Semis en place : capucine en poquet, diplotaxis, laitue, épinard + moutarde blanche, trèfle incarnat. Mise en place : bordurettes mur grange/rosier cour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.