Spirale aromatique en pierre sèche

En partant d’Oullins, nous avons précautionneusement emballé une grande quantité de plantes que nous avions planté dans le jardin : pas question de les laisser en place après tout le temps que nous avions passé à les bichonner !

Après une rapide analyse de notre nouveau jardin et de son ensoleillement, j’ai reconstruit notre spirale aromatique, avec quelques modifications par rapport à la première version.

Spirale aromatique
Spirale aromatique

Nous avons la chance d’habiter une zone de montagne, et tout un tas de pierres de tailles différentes jonchent le jardin et ses abords. Je les ai minutieusement collectées en vue de la construction de notre spirale aromatique, à la manière des petits murs entourant les jardins de notre hameau.

Voici les différentes étapes de montage de notre spirale (inspiration ici) :

  1. Récupération des pierres du voisinage,
  2. Délimitation de la zone au sol avec des sangles de chantier (une ficelle fait tout aussi l’affaire),
  3. Tri de la terre, des cailloux et des plantes (avec le recul, cette étape est vraiment facultative, j’en reparlerai dans un prochain article),
  4. Délimitation du « mur d’enceinte »,
  5. Montage du mur, en essayant de monter progressivement vers le centre de la spirale (pas assez haute à mon goût),
  6. Ajout des pierres restantes au sol en guise de drain,
  7. Remplissage de la spirale avec la terre,
  8. Ajout des plantes,
  9. Paillage.

Certains plantes aromatiques avaient vite envahi notre ancienne spirale, surtout la menthe et l’oseille. Je les ai donc réparties un peu différemment : exit la lavande, la camomille avait déjà dépéri, ajout du thym couché.

Sont donc plantées, de bas en haut :

  • Persil
  • Ciboulette
  • Basilic (mais ne passera probablement pas l’hiver)
  • Marjolaine
  • Bleuet des montagnes (pour le plaisir des yeux)
  • Menthe
  • Sarriette
  • Thym couché
  • Thym citron
  • Oseille
  • Laurier sauce

Je n’ai pas la prétention de savoir monter un vrai mur en pierre sèche, il s’agit essentiellement d’un puzzle « fait maison ». Il y a matière à amélioration, pourquoi pas lors de prochains stages dans la région 🙂

Prochaine étape, le potager ! (dont on peut déjà distinguer le zoning en arrière-plan ;))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *