palette · étoffement · troc

Du 1er avril au 1er mai 2016. Après de nombreux aménagements le mois dernier, c’est la période des trocs de graine et des semis, je suspends peu à peu mes interventions. Entre les plantes potagères et sauvages, la nature reprend son rythme de croisière et nous offre une belle palette printanière.

La douceur du mois d’avril invite aux semis en place : carotte, panais (graines périmées), radis de 18 jours ; tandis que je prépare les semis intérieurs pour les plantes « chaudes » : tomate cerise, tomate des Andes, tomate Cœur de bœuf, courge musquée butternut, potimarron, potiron Kabocha, poivron, piment doux, tournesol, physalis.

Certains semis de mars pointent déjà le bout de leur nez : le mélange pois chiche / moutarde blanche / phacélie fonctionne bien pour l’instant et le trèfle incarnat envahit peu à peu l’ombre du figuier. Fèves et pois ont survécu aux limaces !

Avril, c’est aussi la bonne période pour sortir notre oranger et le placer près d’un mur afin qu’il profite du soleil, pour éclaircir les fraisiers et les répartir un peu partout dans la jardin et la cour.

De partout, les feuillages s’étoffent. Les asters sont en avance cette année et tentent de coloniser un peu plus la zone du muret Ouest.
Le cassissier prend déjà ses aises dans son nouvel emplacement tandis que le figuier juge les températures suffisamment clémentes pour éclore.
La consoude et un plant miraculé de rose trémière, même assaillis par les gastéropodes, commencent à prendre forme.
Dans la spirale aromatique, la sarriette, le thym citron et l’oseille s’étalent au détriment du laurier sauce, un peu étriqué.
Les deux plants de diplotaxis fausse roquette reprennent vigueur.

Les fleurs apparaissent et les butineurs reprennent du service. Ayant déjà prélevé des tiges de rhubarbe pour notre consommation, je la laisse désormais élever ses hampes florales.
La ciboulette nous offre ses premiers boutons, un délice piquant à croquer.
La petite pervenche commence à recouvrir le muret Est de ses harmonieuses cascades bigarrées.
La chélidoine et le lamier pourpre s’emmêlent contre le mur plein Sud de la grange.
Les bleuets des montagnes et le souci survivant apportent un peu de vie à la feu-butte.

Le Relais Montagnard

Pour la deuxième année consécutive, je me suis rendue au Relais Montagnard, un très chouette gîte d’étape et lieu associatif situé dans le village de Bonac-Irazein, où se déroule chaque année un troc de graines.
C’est ainsi qu’en plus de partager ma propre production, j’ai pu obtenir des graines de belle-de-nuit, brocoli à jets verts calabrais, chicorée endive « frisée », chou portugais, coriandre, haricot à rame coco bicolore prolifique, pois de terre.

Calendrier

Notes pour moi-même et pour plus tard.

  • 2 avril – Mulch tonte. Éclaircissement des fraisiers puis répartition un peu partout dans la jardin et la cour.
  • 3 avril – Semis en place : carotte, panais, radis de 18 jours. Mise en place : 2ème tipi. Boutures prunier. Troc de graines au Relais Montagnard.
  • 10 avril – Semis à l’intérieur : tomate cerise, tomate des Andes, tomate Cœur de bœuf, courge musquée butternut, potimarron, potiron Kabocha, poivron, poivron long, piment doux, tournesol, physalis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.