Quotidien

Travailler dans le Web avec une connexion satellite, c’est possible !

Pour habiter dans un endroit de rêve, il y a parfois quelques concessions à faire, comme accepter de ne plus bénéficier d’une offre Internet et téléphonique illimitée au meilleur débit du marché.

En emménageant à Balagué, nous savions que le hameau n’était pas desservi par le réseau téléphonique : il nous faudrait donc souscrire à une offre par satellite.

Ce type d’offre peut, avec quelques aménagements, tout à fait convenir pour une utilisation professionnelle ; dans mon cas, le développement de sites Internet en télétravail.

Deux satellites se partagent le marché, et de nombreuses sociétés commercialisent leurs offres. Nos deux critères pour les départager ont été :

  • une location de matériel avec le minimum d’engagement (12 mois),
  • un débit illimité la nuit (entre minuit et 6h).

Offre Internet par satellite : IDHD

Après de longues lectures (merci au forum Ariase), nous avons opté pour l’offre Tooway 25 Go commercialisée par la société lyonnaise IDHD (chauvine que je suis). Le commercial a été très sympathique au téléphone et a su répondre à mes questions un peu techniques (FAP, ping, protocoles autorisés, IP fixe, etc.).

Nous n’avons pas souscrit à leurs options TV et téléphonie.

Nous avons choisi d’installer la parabole nous-même, ce qui a été fait en une demi-journée (avec en bonus une bonne migraine suite aux bips incessants pendant la configuration).

Offre téléphonie SIP : OVH

Nous avons par contre ouvert une ligne téléphonique SIP chez OVH Télécom. La souscription, la réception du matériel et la mise en place de la ligne ont été effectuées en un temps records, merci à eux. Nous avons choisi la ligne SIP individuelle et leur téléphone filaire le moins cher.

Au début, lorsque nous « émettions », la qualité des conversations était très mauvaise. J’ai fini par trouver une solution l’améliorant de manière assez notable : il suffit de choisir le codec audio le plus « faible » dans le gestionnaire de compte SIP chez OVH. Dans le manager (ancienne version), allez dans Téléphone > Codecs. Cliquez sur Modifier et indiquez un ordre de préférence privilégiant le codec « le plus bas », dans notre cas : « g711, g729 » (les valeurs changent d’un téléphone à un autre).

IP fixe : VPN Static IP

J’ai parfois besoin d’accéder de manière sécurisée à des services distants protégés par IP. L’un des principaux inconvénients de l’offre Internet par satellite est l’absence d’options avec IP fixe. Pour pallier à cela, je passe par les services de VPN Static IP, qui me permet de louer une IP fixe à peu de frais.

J’ai personnellement choisi l’offre la moins chère avec une IP de République Tchèque, et j’en suis satisfaite.

Paramétrages pour Ubuntu

Pour éviter de consommer trop de bande passante en journée, j’ai trouvé quelques astuces avec Ubuntu (actuellement la version 14.04).

Exécution nocturne de certaines applications

Afin de ne pas plomber notre ratio de 25 Go trop rapidement, j’utilise le cron de ma session pour exécuter Dropbox ou Deluge uniquement entre minuit et 6h du matin.

crontab -e

Contenu du fichier dans mon cas :

0 0 * * * dropbox
0 6 * * * killall dropbox
0 0 * * * deluge
0 6 * * * killall deluge

Firefox + vidéos YouTube

Pour éviter que les pages Internet visitées ne lancent automatiquement les vidéos YouTube, j’ai installé l’extension pour Firefox YouTube High Definition qui permet très simplement de choisir entre autre un petit format de vidéo par défaut et un chargement sur « pause ».

De nouvelles habitudes à prendre

Après plusieurs mois d’expérience, et 25 Go de débit (montant + descendant) chaque mois, j’ai pris quelques habitudes pour bénéficier de la meilleure expérience-utilisateur possible :

  • J’utilise Git pour les déploiements. Ça tombe bien, le protocole FTP rame un peu 😉
  • Me déplaçant parfois en ville pour le travail, je m’organise donc en fonction si jamais j’ai de gros transferts à effectuer (WeTransfer, changement de version d’Ubuntu, etc.).
  • J’évite les conversations vidéo : les échanges audio via Mumble, ou les conversations par tchat via IRC / Slack ou Skype sont amplement suffisants.
  • Je ne visionne plus de vidéos en streaming – et cela ne me manque pas. J’ai désormais plus de temps pour lire des articles de fond.

Et finalement, la bonne nouvelle avec les temps de chargement de pages un peu plus longs qu’avant, c’est que j’ai le temps de lever le nez de l’écran et de profiter de la vue sur les montagnes mon nouvel openspace 🙂

La-Renouee-des-Sens_20150326_Openspace
Mon « openspace »

5 commentaires

  1. Merci pour cet article intéressant qui répond à quelques questions que je me pose.

    Tout le monde me parle d’un ping vraiment très long avec Internet par satellite qui a de quoi franchement agacer, quel est votre ressenti ?

    D’avance merci pour votre réponse.

    1. Bonjour Julia,
      Le ping est effectivement plus long qu’avec une connexion « normale ». Toutefois, je relativise cette latence étant donné que je n’ai pas particulièrement besoin d’un ping « réactif » dans le cadre de mon travail ni de mon utilisation personnelle (je ne joue pas, git est plus rapide que le FTP, etc.). Le seul effet vraiment ressenti se passe au niveau des conversations téléphoniques, mais on s’y fait très vite, mes interlocuteurs également. Pour les conférences en ligne, je me suis rendue compte que le logiciel Skype gérait moins « bien » (déconnexion intempestives) que Google Hangout.
      Quels sont tes besoins en fait ?

      1. Je fais des sites Internet. L’essentiel de mon travail se fait sur un serveur local. Donc mes besoins sont surtout en recherche, achat de photo, ftp etc. Pouvant gérer mon temps avec plus de facilité et surtout, n’ayant finalement que peu de client « locaux » je me tâtais à équiper notre maison de vacances de moyens numériques pour aller y passer plus de temps quitte à devoir y travailler. Cette maison étant dans un désert numérique ( 98% de la population accède à la 3G… ha bon ? 😀 ) et vu que je ne me sens pas à payer un abonnement téléphonique et une box sur 12 mois pour une utilisation tout cumulé de 2 voir 3 mois maximum, je cherche des solutions. L’offre de NordNet avec une activation à la demande me semble intéressante. Ton ressenti est important, car il me semble que tu recherches la même chose que moi, cadre et douceur de vie plutôt que vitesse, le tout en pouvant travailler efficacement… Finalement être exigeant à du bon !!!

        Merci pour ta réponse.

        1. Héhé 🙂 Effectivement, ce sont mes critères de vie.

          Comme je le dis dans mon article, les déploiement par FTP sont à éviter sauf si tu as du temps devant toi… C’est peut-être le bon moment pour découvrir Git ? Si tu travailles sur des serveurs qui permettent un accès SSH (pas chez OVH mutualisé), c’est un très bon outil à utiliser 🙂

          Pour ce qui est de la navigation et la recherche, ça sera un peu plus lent mais rien de dramatique, je m’y suis très bien fait.

          Je ne connais pas l’offre de NordNet, j’imagine qu’il faut quand même prévoir l’installation de la parabole ? (je te conseille de le faire toi-même si tu as l’âme bricoleuse, c’est pas sorcier, juste précis)

          Sinon, en alternative pas encore testée puisque j’ai trouvé mon compte à la maison, tu as peut-être un espace de coworking pas très loin de ta maison de campagne ? Ça permet de couper la poire en deux, au moins pour voir si passer plus de temps dans ta maison secondaire est jouable, notamment auprès de tes clients.

          1. Pour l’offre de Nordnet oui il faut installer la parabole, l’homme a déjà trouvé « the bon outils » pour bien l’orienter 😀 Nous la poserons nous même. C’est vrai qu’elle reste cher à acheter par contre. NordNet la vend 400 euros. Je ne sais pas si c’est le prix ou s’ils font 25 fois leur marge. Je vais me renseigner.

            Pour l’espace de coworking, je ne suis guère intéressée, comme toi (je suppose), ce que je trouve bien c’est de se lever, prendre son café et se retrouver au travail 2 minutes plus tard. De plus l’idée est de travailler pendant les vacances scolaires… donc avec les enfants qui sont encore petits, même si de moins en moins petits, à la maison. Je ne me vois pas les trimballer avec moi au centre de coworking… ça pourrait, ceci dit, y apporter un peu de folie :). Et puis bon… dans la Nièvre profonde, je doute de trouver ça 😀

            Je crois que ton expérience en terme de parabole nous rassure mon mari et moi. Les départs en vacances vont se transformer en déménagement d’entreprise je sens. Au lieu de me demander combien je prends de pantalon, je me demanderais combien je prends d’imprimante 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Balises HTML autorisées : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>