Monte Perdido Extrem ! – 44 Km / 3800m D+

par Alex

Il y a quelques jours, Jean et Nicolas, des amis du « Couserans Libre, proposaient de faire un circuit appelé « Monte Perdido Extrem ». Il s’agit de faire le tour du Mont Perdu (3e plus haut sommet des Pyrénées) de refuge en refuge, traversant des paysages plus beaux les uns que les autres. C’est une jolie « balade » de 44km pour 3 800mD+ qui s’annonce dans les prochain jours.

Lire la suite

2 ans en Ariège, ça se fête avec un trek !

par Laetitia

Il y a déjà deux ans, nous emménagions dans un petit bout de paradis, satisfaisant toutes nos envies de nature, de calme et de beauté : le Couserans.

Depuis, Alex s’est mis activement au trail sauvage, a gagné en endurance et en appétit de la montagne : toutes les semaines, il écume les plus hauts pics comme naguère il surfait les plus belles vagues. Le vélo de route et l’escalade font également partie de sa palette de sports extérieurs, le ski de rando devrait bientôt y faire une apparition…

De mon côté, j’ai mis à profit notre nouvel environnement pour m’immerger dans la nature de multiples manières. Chaque sortie est l’occasion de mieux apprivoiser les biotopes que nous traversons, de reconnaître, voire de cueillir les plantes et les fruits sauvages de notre contrée puis de les cuisiner. Nous avons naturellement créé notre jardin-potager en arrivant et il évolue depuis sans trop d’intervention de ma part.

Et puis, au-delà de nos intérêts personnels, nous avons beaucoup appris des passions de l’autre : je peux décider de courir en montagne quand l’envie me prend grâce aux conseils de mon coach personnel, et je sais qu’Alex connaît mieux les plantes qu’auparavant, c’est gratifiant 🙂 Sans parler de Nova qui s’est incrustée dans notre quotidien depuis un an et demi, et qui nous suit avec tellement d’entrain dans toutes nos excursions !

Alors, pour fêter à notre manière ces deux premières années de renaissance ariégeoise, nous sommes partis faire un petit trek de deux jours, à domicile, avec pour objectif de gravir le plus haut sommet du Couserans : le pic de Maubermé.

Lire la suite

La Verticale du Valier 2016, première édition !

par Alex

C’est avec un énorme plaisir et beaucoup d’enthousiasme que je participe à cette première Verticale du Valier, une « vraie-fausse course » organisée par mes amis du  » Couserans libre », une « vraie-fausse équipe » de traileurs Couseranais dont je fais partie.
Par contre, c’est un vrai défi d’avaler les 1 900 mD+ qui séparent la ligne de départ jusqu’au sommet du Valier.

Lire la suite

Skyrhune 2016

par Alex

La tant attendue Skyrhune… Elle est toute jeune – c’est sa 3ème édition – mais elle rassemble déjà un plateau de coureurs de grand, voire de haut niveau. J’ai l’habitude de vouloir terminer dans les 10%, mais aujourd’hui c’est impensable !
Je mets toutes les chances de mon côté et décide de ne partir qu’avec 50 cl d’eau. Je boirai au ravitaillement. 500 gr de moins à porter, c’est toujours bon à (ne pas) prendre. L’ambiance festive est bien présente, et « Clap« , le départ est donné !

Lire la suite

Une vraie pomme, ça flétrit…

par Laetitia

Moi habitant de la planète nommée Terre, je reconnais appartenir à un ensemble de phénomènes naturels dont l’équilibre est fragile. Je reconnais que la moindre destruction de cet équilibre peut avoir des effets à des milliers de kilomètres.

Moi habitant de la planète nommée Terre, je n’ai pas besoin d’être écologiste pour vouloir minimiser mon impact sur la destruction de la planète.

Moi consommateur, je suis entièrement responsable, à chaque achat que je fais, de ce à quoi je participe. Je peux choisir de fermer les yeux, de les ouvrir et d’acheter quand même, de les ouvrir et de ne pas acheter. Je suis libre, entièrement, de choisir.

Moi consommateur, je m’engage à appliquer à chacun de mes achats le simple bon sens.

Moi consommateur avec du bon sens, vous ne me ferez pas manger des fraises ou des tomates en hiver.

Moi consommateur avec du bon sens et soucieux de mon porte-monnaie, je choisirai le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude plutôt que tout produit ménager.

Moi consommateur avec du bon sens, je ne me limiterai pas à l’étiquetage simplifié. Une étiquette Sans additif, ne m’enlèvera pas le réflexe de regarder derrière. Un feu vert ne me fera pas acheter aveuglément.

Moi consommateur plein de bon sens, j’appliquerai un principe très simple : ce que je ne comprends pas, je n’achète pas.

Moi consommateur de bon sens, je m’engage à me moquer ouvertement des publicités que vous créez pour me convaincre d’acheter un produit. Quand votre jambon sera rose, je rigolerai. Quand votre pâte à tartiner sera pleine de cacao et de lait, je rigolerai. Je rigolerai devant mes parents, mes enfants, mes amis, et je les entraînerai avec moi dans un rire tonitruant qui fera trembler vos empires quotés en bourse.

Moi consommateur citoyen, je parlerai à mes amis, à mes parents, à mes enfants, sans jugement et sans condamnation, quand ils m’inviteront au Starbucks ou quand ils achèteront du Coca Cola, pour qu’ils retrouvent cette conscience que leurs actes individuels participent à un ensemble.

Moi consommateur parent, j’expliquerai à mon enfant qu’une vraie pomme ça flétrit, et qu’un vrai jambon n’est pas rose.

Moi individu affectionnant tellement ma liberté, je déclare qu’on m’a assez longtemps pris pour un con.

Sarah Roubato, via WeDemain

Petite pharmacopée de Balagué

par Laetitia

Début août, se déroulait l’événement Autrefois le Couserans. Cette année, les animations étaient articulées autour des Vieux Métiers. L’un des moments forts de ce week-end était le défilé du dimanche matin auquel j’ai participé avec plusieurs voisins du village de Balagué. Notre groupe, représentant la vallée de Balaguères, promouvait le métier d’herboriste. Autant dire que j’étais enchantée de ce choix 😉

Lire la suite

Trail au Pic Perdiguère et Pic Royo – 28 Km / 2500m D+

par Alex

Je voulais depuis quelques temps gravir des sommets de plus de 3 000 m. Et c’est en fin de semaine que je décide de franchir le pas pour une ascension le samedi matin.
J’ai choisi le Pic Perdiguère pour mon premier 3 000, c’est le point culminant de la Haute-Garonne avec 3 222 m. Je profite d’être là haut pour gravir par les crêtes le Pic Royo qui culmine à 3 121 m. Le tout dans la journée en partant des granges d’Astau. C’est une superbe sortie avec de jolis passages aériens et quelques pas d’escalade. La vue y est incroyable et le vent glace sur les sommets. Lire la suite