Maintenant

par Laetitia

1er juillet, petite croix dans le calendrier. 3 ans après avoir entamé un nouveau cycle professionnel en tant que consultante, je ferme la parenthèse. Il m’est de plus en plus inconcevable de ne pas mettre l’intégralité de mon temps et de mon énergie au service de valeurs qui me touchent et m’animent.

Jusqu’à présent, j’avais profité de mon espace/temps personnel pour explorer de nouveaux terrains de jeu. Et puis fin d’année dernière, après un gros rush de travail, mon corps et mon esprit ont réclamé une trêve définitive. Je n’ai pas hésité longtemps, cela faisait déjà quelques années que je remettais en cause régulièrement mon implication professionnelle sans savoir exactement sur quelle nouvelle voie m’engager. J’ai tranché : j’arrête de travailler complètement pour une durée indéterminée. Pour prendre le temps de me reposer, de me faire plaisir en me formant sur des sujets plus personnels, pour voyager et revoir des personnes qui me sont chères, pour ne rien faire, pour ne plus planifier et pour réapprendre à suivre mes intuitions.

Pour débuter ce nouveau cycle, je prends le temps de rentrer chez moi : 600 850 km à pieds et en autonomie, Lyon – Balagué par les GR. À bientôt sur le chemin 🙂

Sur le chemin… du zéro-déchet

par Laetitia

En permaculture, côté jardin, un déchet est tout simplement une ressource encore inexploitée. Ce principe me guide depuis maintenant 4 ans – déjà !, c’est sûrement pour cette raison que lorsque l’on m’a offert le livre Zéro Déchet de Béa Johnson (encore merci Thomas 🙂 ), ses conseils m’ont tout de suite paru évidents.

Car si la préservation de la nature est très souvent ma première motivation dans toutes les évolutions de notre quotidien, j’apprécie aussi énormément d’optimiser les systèmes qui nous entourent, en tendant vers la simplification, le minimalisme, voire un brin de fainéantisme : autant conserver notre énergie et notre temps pour des activités génératrices de bien-vivre, non ?
Passer à la déchetterie tous les six mois et vider les poubelles toutes les semaines n’étant définitivement pas notre passe-temps préféré, diminuer voire supprimer certains de nos déchets est vite devenu naturel.

Toutefois, nous considérons que nous sommes « sur le chemin de » : nous n’appliquons pas à la lettre les préceptes du livre, nous pouvons encore aller plus loin et nous avons déjà mis en œuvre d’autres solutions qui nous semblaient pertinentes à notre échelle et dans notre quotidien. En voici quelques exemples.

Lire la suite

Virée vertacomicorienne

par Alex